Le cannabis est une plante dont la consommation est interdite dans plusieurs pays, dont bien évidemment le Maroc. Elle arbore le statut de « stupéfiant » en raison des effets psychoactifs qu’elle génère. La consommation du cannabis est interdite en raison de sa dangerosité pour la santé. Par ailleurs, c’est une substance qui attire un public relativement jeune. Malgré son interdiction, sa culture est tolérée. Ceci n’empêche toutefois pas le Maroc de penser à une éventuelle légalisation de cette plante 100% naturelle et pourtant illégale.

                                   Une belle plante néfaste à la santé de l’homme ?

 

Les bienfaits du cannabis

L’usage du cannabis a commencé depuis l’antiquité lorsque l’humanité en tirait profit pour des raisons médicales. Au 19ème siècle, il était courant de l’utiliser comme un médicament aux vertus multiples. En effet, le cannabis servais à régler les problèmes liés à plusieurs types de douleurs. Spasmes musculaires, convulsions, tétanos, rage, épilepsie et rhumatisme. Cependant, la Convention des Nations-Unies adoptée en 1961 a jugé bon de le classifier parmi les substances illégales.

 

Le cannabis, entre légalité et dangerosité

Il est préférable de ne pas mêler la notion de légalité à celle de dangerosité. Une substance peut éventuellement être dangereuse sans pour autant tomber dans l’illégalité. C’est l’exemple du tabac dont la consommation au Maroc est légale et est autorisée par la loi 15-91, et ce malgré le danger qu’il présente pour la santé de l’être humain. Néanmoins, cette loi interdit la consommation du tabac dans certains établissements publics. Ainsi, la légalisation du cannabis pourrait suivre le même schéma que le tabac et devenir monnaie courante.

 

Le Maroc est le principal producteur mondial du cannabis aux côtés du Liban et de l’Afghanistan. C’est ce que confirme un rapport de l’Organisation mondiale des douanes datant de 2013 : « le Maroc reste incontestablement le pays source de référence pour la résine de cannabis ». Certains pays européens et américains ont déjà fait le premier pas en légalisant cette substance à usage médical et thérapeutique. Cependant, cette légalisation serait-elle bénéfique au Maroc ?

 

Vers une véritable légalisation du cannabis ?

Pour certains responsables administratifs, le cannabis est une richesse économique pour la région du nord. Sa commercialisation légale pourrait faire sortir les Rifains de la pauvreté. Selon un rapport de Prohibition Partners, le Maroc pourrait gagner beaucoup de la production du cannabis à l’horizon 2024. En effet, il pourrait « tirer 916 millions de dollars de la production de cannabis à usage récréatif, et 28 millions de celle du cannabis à usage médical ».

Dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la production du cannabis fait vivre jusqu’à 140 000 personnes. Mais la baisse des surfaces cultivées a créé quelques difficultés pour la population. Pour ces responsables, une légalisation de cette substance serait souhaitable. Or, cela revient à dépénaliser sa consommation. Pour la sphère politique, ceci permettrait aux exclus de vendre leurs récoltes à une agence étatique chargée de la distribution et de l’export. Par ailleurs, il a été proposé que seules les zones où rien n’est cultivé peuvent profiter de la culture du cannabis.

Les cultivateurs du cannabis écopent tous de plusieurs mois de prison. Tandis que les véritables têtes pensantes restent libres dans la nature. Ainsi, la sphère politique en a même fait une affaire de droits de l’homme. Effectivement, le PAM a demandé l’amnistie de tous les agriculteurs emprisonnés ou en fuite.

 

Conclusion

Tout compte fait, la légalisation du cannabis au Maroc fait polémique et est sujette à toutes les convoitises. Peut-être que cette légalisation pour usage médical et récréatif n’est qu’un prétexte pour faire passer d’autres intérêts au premier plan. Surtout que les responsables prétendent que ça servirait à l’économie et non pas aux criminels. En fin de compte, il est important d’avoir à l’esprit que cette légalisation n’est pas prévue pour le bien-être social. Et surtout qu’un nombre de mensonges seront habilement exprimés pour nous faire avaler les couleuvres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici