Le 9 février a eu lieu la cérémonie des oscars comme à l’accoutumé. De grands noms étaient présents et de grands espoirs remplissaient la salle. Ainsi cette année et à la grande surprise de tout le monde, c’est un film sud-coréen qui remporte le grand lot en se hissant au sommet de quarte catégories des oscars. Effectivement, « Parasite » est apparemment le film ayant le plus touché les spectateurs en 2019.

 

Le cinéma sud-coréen enfin reconnu à sa juste valeur

Après « Green Book », grand gagnant des oscars en 2019, c’est au tour de Parasite de faire sensation auprès du jury. Bien que le dernier trimestre de 2019 soit riche en films de qualités, Parasite leur a volé la vedette en toute beauté. Le film est réalisé par Bong Joon-ho, aussi connu pour Snowpiercer, Memories of Murder et bien d’autres films notables qui méritent votre attention.

               Une victoire bien méritée parce qu’au moins c’est beaucoup mieux qu’en 2018

Ce réalisateur talentueux, et pourtant évincé jusqu’à récemment du monde des grands, est sorti avec quatre victoires : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario original et meilleur film étranger. Après avoir gagné la palme d’or au festival de Cannes, Parasite a continué de faire des vagues tout au long de l’année comme c’est le cas de « Joker ». Mais contrairement à ce dernier, le film sud-coréen a toutefois été bien reçu aussi bien par le public que par les critiques.

 

Parasite : un film qui traite d’un célèbre dilemme sociétal

Parasite raconte l’histoire d’une famille pauvre qui essaie au mieux de survivre, jusqu’au jour où leur fils commence à donner des cours particuliers chez la richissime famille Park. Ainsi, la famille va échafauder un stratagème en exploitant les capacités de chacun pour rejoindre le mode de vie des riches. Débutera alors une descente sans merci aux enfers.

Le thème traité dans le film est purement social puisqu’il démontre les disparités qui existent entre les classes sociales. En plus, il met à nu l’esprit de la classe supérieure en dévoilant ouvertement ses véritables pensées. En effet dans le film, la famille Park exprime un certain dégoût envers ses domestiques et ses employés. Ainsi, ces derniers ne sont que des parasites qui facilitent le quotidien des riches, mais qu’on aimerait voir déguerpir au plus vite. D’ailleurs, c’est ce qui va conduire au drame à la fin du film.

Bong Joon-ho, cet homme modeste

Bong Joon-ho aime soutenir les gens qui se battent durement pour changer la société. Il préfère mettre en avant le pouvoir du cinéma à travers quelque chose qui s’approche le plus de la réalité. Ce qui explique son attachement à ce thème où les classes sociales s’affrontent avec acharnement. En plus, c’est un réalisateur qui ne cherche pas à montrer aux gens comment changer le monde. Mais il cherche plutôt à montrer à quel point la cruauté de la réalité peut être dévastatrice.

En outre lors de la cérémonie, Bong Joon-ho s’est confié à tout le monde, en déclarant que c’est Martin Scorsese qui a inspiré, en grande partie, ses travaux. Chose qui a énormément réjoui ce dernier. Personnellement, j’aurais aimé voir un autre film remporter la victoire mais c’est là un goût personnel. Néanmoins, Parasite reste indéniablement un choix de qualité qui a rendu plus ou moins sa crédibilité à ce prix prestigieux. Et c’est un film que je vous recommande vivement de voir si ce n’est pas encore le cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici