Vous avez sûrement entendu parler de la loi COPPA sur les réseaux sociaux ces deux derniers mois. Il s’agit d’une loi américaine datant de 1998 qui veille à la protection de la vie privée des enfants sur internet. YouTube, une des plus grandes plate-formes de vidéos et une des plus célèbres sur le net a violé cette loi, en collectant illégalement les données personnelles des enfants âgés de moins de 13 ans à des fins publicitaires.

La loi COPPA ou Children’s Online Privacy Protection Act, créée avant même que YouTube voit le jour, a pour objet la protection des enfants sur internet. En d’autres termes, elle veille à ce que leurs données personnelles à savoir nom, prénom, adresse, numéro de téléphone ne soient pas collectées, au risque d’être soumis à des prédateurs potentiels.

Cependant, le risque ne réside pas dans ces données elles-mêmes mais dans les web cookies qui s’installent sur les supports électroniques et jouent le rôle de mouchards. Effectivement, c’est grâce à ces petits fichiers que les internautes ne sont pas tenus de saisir à chaque fois les mêmes données sur chaque plate-forme. Par contre, c’est à cause des cookies que les internautes reçoivent des publicités ciblées après avoir sauvegardé leurs goûts ainsi que leurs habitudes.

Ces petits fichiers ne sont pas à négliger. Ils sont la source de beaucoup de problèmes
Ces petits fichiers ne sont pas à négliger. Ils sont la source de beaucoup de problèmes

En 2013 la loi COPPA a été amendée pour élargir la définition des données personnelles afin d’interdire aux réseaux sociaux de collecter les données personnelles des enfants sans l’accord de leurs parents, chose à laquelle YouTube n’a pas pu se conformer. Ce dernier a invoqué les conditions d’utilisation de la plate-forme dans lesquelles il précise qu’il est réservé uniquement aux enfants de plus 13 ans, afin d’échapper à l’application de cet amendement.

Toutefois en Avril 2018, YouTube subit une avalanche de plaintes de plusieurs associations des droits numériques et de protection de l’enfance qui l’accusent de collecte illégale des données personnelles des enfants âgés de moins de 13 ans. C’est La FTC ou la commission fédérale du commerce, en sa qualité d’organisme gouvernemental des Etats-Unis, qui fait son enquête pour s’assurer de l’innocence ou de la culpabilité de YouTube. Malheureusement pour ce dernier, il s’avère bel et bien coupable et paye une amende de 170 millions de dollars. Une peine lourde même pour ce géant d’internet.

En choisissant de se soumettre aux règles de la FTC, YouTube s’apprête à imposer aux youtubeurs des conditions draconiennes pour qu’ils puissent mettre leur contenu sur la plate-forme. En effet, les créateurs de contenu vont être contraints de choisir entre deux options:

Soit dédier toute leur chaîne ou chaque vidéo individuellement aux enfants moins de 13 ans, et par conséquent leurs vidéos ne seront ni monétisées ni notifiées aux abonnés. En ce faisant, ils ne pourront plus bénéficier des annonces personnalisées sur leurs vidéos, ce qui est en soi une perte conséquente pour les créateurs de contenu. Sans oublier que la section dédiée aux commentaires restera désactivée. En plus, les abonnés ne pourront plus effectuer de dons, tandis que les chats en direct disparaîtront à jamais.

Soit les dédier uniquement aux adultes afin de bénéficier de la monétisation, des annonces personnalisées et du contact avec la communauté. Cependant dans ce cas les youtubeurs doivent être vigilants, parce que si la vidéo met en scène des enfants, des mannequins, comédiens, des animations, des jouets des jeux vidéos ou des personnages susceptibles d’attirer l’attention des enfants, le youtubeur propriétaire de la vidéo devra payer une amende de 42. 583 dollars (pour chaque vidéo). La FTC peut aller plus loin en supprimant définitivement touche chaîne qui viole la loi.

Malheureusement, YouTube reste vague à ce sujet sachant que la plupart des vidéos qui y existent remplissent les critères susmentionnés. Par ailleurs, l’âge durant lequel un individu est considéré comme étant enfant diffère d’un pays à un autre, ce qui risque de compliquer encore plus les choses. Personnellement je trouve cette décision un peu extrême à mon goût, et honnêtement je crois que YouTube essaie de se dédommager sur le dos des youtubeurs. Parce qu’effectivement, à cause de cette nouvelle politique, des dizaines de milliers de chaines risquent de disparaître définitivement à partir du 1er Janvier.

Il faut savoir que des millions de gens vivent du contenu qu’ils mettent sur cette plate-forme, et certains d’entre eux risquent de se trouver au chômage. Admettons qu’aucune vidéo dédiée aux enfants moins de 13 ans n’existe, on sait tous que ces mêmes enfants visiteront tôt ou tard YouTube pour ne trouver que du contenu destiné aux adultes. Car sérieusement, qui aimerait dépenser son temps et ses efforts pour ne toucher aucun sou.

On peut dire que le manque de diversité dans les vidéos qui risque de planer sur la plate-forme mettra les enfants en situation beaucoup plus dangereuse. En outre, un enfant peut facilement mentir à propos de son âge pour pouvoir surfer librement et voir ce qu’ils veut. Pour le moment, plusieurs personnes se sont mobilisées en signant une pétition qui existe en ce moment en ligne. Maintenant, on doit attendre le 1er Janvier pour voir comment la situation va évoluer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici